LA PALETTE DES COULEURS

Tout enfant qui dessine, tout peintre qui débute, s'est un jour trouvé confronté à la difficulté de reproduire fidèlement la couleur des cheveux. L'infinité des teintes et des reflets semblent échapper à la palette. Doit-on alors révéler que pour concevoir ce que nous peinons tant à reproduire, la nature ne dispose que de deux pigments ?


  Les ouvrières de la couleur



Un mélanocyte pris sur le vif

Responsables de la couleur des cheveux, les mélanocytes sont de grandes cellules en forme d'étoiles dont les branches sont appelées les dendrites. On les trouve principalement à la base du follicule pileux . C'est là qu'elles fabriquent la mélanine sous forme de petits grains de pigments colorés. Ensuite, en allongeant leurs dendrites, elles injectent ces pigments aux kératinocytes de la tige pilaire en formation. Ainsi, dés son origine, le cheveu acquiert sa couleur, une couleur faite pour durer tout le temps de la vie du cheveu, soit en moyenne 3 ans, avec des exceptions dépassant la dizaine d'années.
Cela est d'autant plus extraordinaire quand on sait qu'un cheveu ne contient pas plus de 1% de mélanine!

  Deux pigments seulement




Un mélanocyte fabrique deux types de mélanine : l'eumélanine et la phaeomélanine . L'eumélanine se présente sous la forme d'un petit grain de riz dont la couleur va du brun-rouge au noir foncé. Elle résulte de la transformation d'un acide aminé essentiel, la tyrosine , par une enzyme , la tyrosinase .

La phaeomélanine possède une forme moins précise et se présente sous forme de tâche diffuse. Sa couleur va du jaune au rouge. Si elle est différente de l'eumélanine, c'est que, outre la tyrosine, sa fabrication fait intervenir un autre acide aminé , la cystéine , riche en soufre.

  La palette infinie




Le dosage de ces deux mélanines détermine la couleur du cheveu. Mais, s'il est aisé de comprendre que le cheveu noir japonais ne contient quasiment que de l'eumélanine alors que le cheveu roux irlandais est très riche en phaeomélanine, il est plus surprenant de découvrir que le cheveu blond scandinave est constitué lui aussi principalement d'eumélanine.

Cela est lié à l'immensité de déclinaisons possibles dans le mélange entre les deux pigments, déclinaison aussi bien en terme de qualité que de quantité. Ainsi la répartition des mélanines, déterminée par le patrimoine génétique de chacun, offre-t-elle une palette infinie allant du blond le plus clair au noir le plus profond.

Reste bien sûr une grande question : et le cheveux gris?




BIENVENUE
PORTRAIT D'UN INCONNU
VIVRE ET REVIVRE
UN NATUREL ETONNANT

LA PALETTE DES COULEURS

L'ATELIER DES FORMES

LE CHEVEU : UN POIL ?

LE CHEVEU GRIS N'EXISTE PAS
SI SOLIDE ET SI FRAGILE
TRANSFORMATIONS INFINIES
LE CHEVEU, UNE ENIGME SCIENTIFIQUE
LA CHEVELURE ET LES CULTURES DU MONDE
EXPOSITIONS
BOITE A OUTILS







Hair Profiler, prenez les commandes du laboratoire et résolvez l'énigme


Les travaux de recherche de L'Oréal s'illustrent en première de couverture du JID


Les chercheurs de L'Oréal éclairent le blanchissement des cheveux


Voyage en 3D au coeur du cheveu
Le Groupe Carrières Marques Recherche Finance et actionnaires News & Media Pour la femmes et la science